Regroupement familial

Comment faire venir en Belgique son conjoint, un ascendant ou son enfant ? Est-il plus facile d’obtenir un droit au regroupement familial si on est marié à l’étranger ? Un mariage contracté à l’étranger sera-t-il valable en Belgique et pourra-t-il conduire à l’obtention d’un visa regroupement familial ?

Est-il possible d’obtenir un droit de résidence pour ses parents, pour une personne avec laquelle on n’est pas marié, pour un enfant en Kefala, pour un mineur sous tutelle, pour un couple homosexuel, pour une personne dépendante,… ?

Toute personne dispose, en principe, du droit de vivre en famille. Ce droit n’est toutefois pas absolu. Les règles belges du droit au regroupement familial sont devenues de plus en plus strictes ces dernières années, notamment au regard des moyens de subsistances réguliers et suffisants exigés le plus souvent.

Des différences existent aussi selon la nationalité de la personne résidant en Belgique qui souhaite se faire rejoindre par un membre de sa famille.

Le droit au regroupement familial est complexe et doit être appréhendé à la lumière du droit international, droit européen et du droit national.

Altea vous propose des conseils spécialisés et adaptés à votre situation familiale. Nous pouvons vous aider à préparer une demande de visa regroupement familial ou de séjour et assurons le suivi de celle-ci. Nous pouvons vous conseiller sur les procédures à entreprendre et vous accompagner dans toutes vos démarches en matière de regroupement familial.

Altea vous propose des conseils d’avocat expert et adaptés à votre situation.

Contactez Céline Verbrouck, avocat spécialiste en droit des étrangers et droit international privé de la famille, agréée par l’Ordre des avocats du barreau de Bruxelles, ou Catherine de Bouyalski.