Suivi de votre médiation familiale

Face à la complexité et la diversité des procédures permettant de régler un conflit familial, aux nombreuses questions de droit qu’engendre une séparation et à ses implications humaines, il est indispensable d’être conseillé utilement.

La recherche de solutions amiables est conforme aux valeurs du cabinet d’avocats ALTEA. Elles permettent de mieux rencontrer les intérêts des parties et des enfants.

Parmi les modes de résolution amiable de conflit, il en est un dans lequel le rôle de l’avocat peut être essentiel : la médiation familiale.

Le processus de médiation ne s’improvise pas. Il répond à des règles strictes parmi lesquelles la neutralité du médiateur, la confidentialité de la médiation, la possibilité d’intervention d’experts, …

Plusieurs avocats du bureau sont formés à la médiation, au droit collaboratif, à la communication non violente, …

En plus de compétences purement juridiques, nous nous formons continuellement pour vous offrir le meilleur coaching possible dans votre médiation.

Notre travail d’avocat consiste aussi à vous aider avant, pendant et après un processus de médiation.

Avant :

  • Dans le conseil, l’orientation, l’explication du processus, le choix du médiateur, ainsi que dans la prise de contact avec celui-ci et l’autre partie.
  • Nous pouvons également vous orienter et vous guider vers d’autres approches complémentaires et combinables à la médiation : des négociations, des procédures, des conciliations, …

Pendant :

  • L’avocat peut vous accompagner, le cas échéant, à la réunion d’installation chez le médiateur et à l’une ou l’autre réunion en cours de processus si cela est opportun.
  • Indépendamment d’une présence physique aux réunions, l’avocat continuera à être votre personne ressource en terme d’idées de solution au conflit, d’identification des blocages éventuels de la médiation et de leurs causes.
  • Si la médiation suspend les mesures d’exécution ordinaires, il peut toutefois parfois être nécessaire d’introduire des mesures judiciaires conservatoires (par exemple une requête en divorce, une demande de contribution alimentaire, …) . Cela est permis, et un avocat pourra s’en charger.
  • Il nous appartient aussi de vous donner les conseils juridiques que le médiateur, neutre, ne peut lui-même vous donner.

Après :

  • En cas de succès de la médiation familiale, souvent, il nous revient aussi de rédiger l’accord obtenu.
  • En cas d’échec de la médiation, nous pouvons vous aider à envisager d’autres manière de régler le conflit, en ce compris la voie judiciaire.

Altea vous propose des conseils d’avocats experts, formés aux techniques de la médiation, de la négociation raisonnée et des autres modes alternatifs de résolution des conflits.

Contactez : 
Me Catherine de Bouyalski Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ligne directe : +32 (0) 2 894.45.76
Gsm : +32 (0) 485.484.060
ou
Me Emeni Souayah Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ligne directe : +32 (0) 2 894.45.79
GSM : +32 (0) 499 17.19.79